Saveurs et Délices des Pays d'Afrique du Nord

Kalb Ellouz, ce gâteau merveilleux qui a marqué mon enfance.

Kalb Ellouz, ce gâteau merveilleux qui a marqué mon enfance. Donc, tout a commencé par … (lire le chapitre précédent).

Les plus beaux jours de mon enfance, c’était les mois de Ramadan, vous allez dire, mais pourquoi ? Voici la raison …

Kalb Ellouz

Eh! bien, à ma grande surprise, mon père décida de prendre la relève de ma grand-mère. Elle lui enseigna sa recette de Kalb Ellouz et depuis, tous les ans, durant la période du mois de Ramadan, je l’assistais journellement à la confection d’un très grand plateau de Kalb Ellouz. J’accompagnai mon père chez le boulanger avec mon récipient de sirop pour arroser moi-même le gâteau à sa sortie du four.

Ah, pardon, je ne vous ai pas dit que mon père était coiffeur et possédait un salon de coiffure, le plus fréquenté et le plus connu de la région avec deux salariés. Il partait très tôt le matin pour ouvrir le salon et être à la disposition de ses clients bien avant qu’ils partent à leurs travail. A l’époque, les employés de toutes les entreprises commençaient la journée à 6h30 du matin et même certains à 6h00. Vers 7h30 du matin il avait déjà gagné sa demi-journée et revenait à la maison, avec des beignets tout chaud, pour accompagner notre petit déjeuner et ce, avant même que je parte à l’école.

Du fait qu’il avait une clientèle attitrée, il eu cette idée de vendre ce fameux Kalb Ellouz de grand-mère durant tout le mois de Ramadan. Le salon restait ouvert exceptionnellement jusqu’à minuit pendant toute cette période. il installa une table pliante pouvant supporter un grand plateau de Kalb Ellouz et me demanda si je veux bien m’en occuper, « c’est avec joie », lui ai-je répondu. Les morceaux étaient pré-découpés, et bien avant la fin de la soirée, le plateau était déjà vide. Une époque qu’on ne peut pas oublier, les rues étaient illuminées et pleines de gens qui se promenaient. Commerces, cafés-bars et cinéma, étaient pleins à craquer.

Comme le gâteau était super bon, l’information se transmit de bouche à oreille et la clientèle afflua de partout, ce fut un grand succès qui se répéta chaque année. Vous ne pouvez pas vous imaginez l’effet que cela fait, quand vous réussissez une recette comme celle de grand-mère et qui fasse autant de succès, à travers toute une région.

Vous aussi, vous pouvez la réussir, il suffit de suivre à la lettre tous ce qui ai demandé de faire. Surtout n’oubliez pas d’informer nos lecteurs de votre réussite et les conseiller sur l’expérience que vous avez vécu en le réalisant.

[ Consultez la recette, et bonne réussite ]

[ Retournez au début de l’histoire ]

 

No votes yet.
Please wait...
Le Vinaigre

L’apreté merveilleuse du vinaigre peut transformer comme par magie des aliments ordinaires. Mélangez-le à des fruits, des légumes ou de la viande, ou utilisez-le dans les mets cuits au four. Le vinaigre est unique de par son pouvoir d’assaisonner, attendrir et conserver les aliments, tout en décourageant les bactéries et facilitant la digestion. Le vinaigre est un surprenant entrepôt de bonnes choses.

Manger trop vite a des effets néfastes
Manger trop vite a des effets néfastes sur l’organisme. « Un estomac vide se voyant trop rempli en peu de temps se distend et comprime les organes autour, donnant lieu parfois à certains troubles fonctionnels (essoufflement, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, ballonnement abdominal, douleurs, nausées...).
La Vitamine C – Un remède miracle naturel !…
La Vitamine C aide à faire baisser le taux de cholesterol et peut neutraliser les substances chimiques néfastes se trouvant dans les aliments. Elle facilite aussi l'absorption du fer par le cors. Elle améliore la santé en général. Une bonne raison pour laquelle on devrait consommer suffisamment de vitamines C pour se protéger contre les maladies des gencives, et si le taux des vitamine C est trop faible, le tissu cellulaire correctif autour des dents s'affaiblit. Les gencives risquent de devenir spongieuses et de saigner facilement. De plus, la viyamine C est nécessaire à la formation des dents (ladentine).
Manger doucement !
Manger doucement ! Sans oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie, vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion... Et il risque de vous le faire savoir, notamment par une sensation de brûlure.
Le rôle de la mastication des aliments
Ne pas oublier que la digestion commence dans la bouche, où la nourriture est malaxée à travers la mastication et imprégnée de salive. Destruction des structures solides (parois des cellules végétales), réduction de la taille (facilite le passage du bol alimentaire dans le pharynx) et augmentation de la surface de contact avec les enzymes. La mastication est entièrement réflexe chez le nourrisson et devient essentiellement volontaire à l’âge adulte. Le bol alimentaire est alors acheminé dans l’estomac, puis, au bout d’un certain temps, dans l’intestin. Il faut fournir à notre organisme de bonnes « conditions de travail », en évitant d’activer des mécanismes digestifs contraires, est une très bonne façon de tirer le meilleur bénéfice de nos aliment et de nous sentir plus en forme.[ Lire détail ... ]
Nos pages sur Facebook