tadjine-au-chou-fleur-de-tunis-tadjine-froukh/" action="like" colorscheme="light" layout="button_count" share="true">

Recette Pour : 8 Personnes
Temps de Préparation : 2 heures
Temps de Cuisson : 1 heure 30

Ingrédients
– 250 g de viande de mouton sans os coupée en petits morceaux,
– 3 cuillères à soupe d’huile,
– 1 grosse pincée de cannelle en poudre,
– 6 gousses d’ail,
– 1 chou-fleur moyen,
– vinaigre,
– 1 tasse à thé de farine,
– 1 pincée de levure alsacienne,
– 9 oeufs,
– 150 g de fromage rapé,
– poivre blanc moulu,
– sel.

Préparation de la Recette
1 – Faites revenir la viande dans l’huile chaude assaisonnée de cannelle, de sel et de poivre. Ajoutez l’ail pilé. Couvrez d’eau et laissez mijoter doucement.

2 – Choisissez un chou-fleur bien blanc, à bouquets serrés. Détachez les bouquets, épluchez la tige et faites-les tremper dans de l’eau vinaigrée et salée. Egouttez-les puis mettez-les à cuire dans de l’eau bouillante salée : une cuillerée à café de sel pour 2 litres d’eau. (Pour atténuer l’odeur du chou-fleur, mettez dans l’eau de cuisson un gros crouton de pain.) Lorsque les bouquets du chou-fleur fléchissent sous les doigts, sortez-les doucement, égouttez-les et laissez refroidir.

A préparer , 2 heures à l’avance

1 – une pâte à frire avec une cuillerée d’huile, la farine, la levure alsacienne, du sel et du poivre. Travaillez la pâte à la cuillère, en ajoutant peu à peu un demi-verre d’eau tiède.

2 – Battez la pâte longuement, jusqu’à ce qu’elle soit bien lisse et assez épaisse.

3 – Ajoutez un blanc d’oeuf battu en neige au moment d’y tremper les bouquets de chou-fleur, que vous ferez frire dans l’huile très chaude en les faisant dorer de tous les cotés.

Ensuite
1 – Mélangez la viande, le fromage, les 8 oeufs un à un et, en dernier lieu, les beignets de chou-fleur, très délicatement.

2 – Versez dans un moule huilé et faites dorer à four moyen (thermostat 6) pendant 15 minutes.

3 – Servez très chaud.

Articles apparentés

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Manger doucement !
Manger doucement ! Sans oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie, vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion... Et il risque de vous le faire savoir, notamment par une sensation de brûlure.
Le Vinaigre

L’apreté merveilleuse du vinaigre peut transformer comme par magie des aliments ordinaires. Mélangez-le à des fruits, des légumes ou de la viande, ou utilisez-le dans les mets cuits au four. Le vinaigre est unique de par son pouvoir d’assaisonner, attendrir et conserver les aliments, tout en décourageant les bactéries et facilitant la digestion. Le vinaigre est un surprenant entrepôt de bonnes choses.

La mastication des aliments
Ne pas oublier que la digestion commence dans la bouche, où la nourriture est malaxée à travers la mastication et imprégnée de salive. Destruction des structures solides (parois des cellules végétales), réduction de la taille (facilite le passage du bol alimentaire dans le pharynx) et augmentation de la surface de contact avec les enzymes. [ Lire détail ... ]
Manger trop vite a des effets néfastes
Manger trop vite a des effets néfastes sur l’organisme. « Un estomac vide se voyant trop rempli en peu de temps se distend et comprime les organes autour, donnant lieu parfois à certains troubles fonctionnels (essoufflement, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, ballonnement abdominal, douleurs, nausées...).