Recette Pour : 6 Personnes
Temps de Préparation : 2h (couscous et 20mn (sauce)
Temps de Cuisson : 1h30 (couscous) et 1h45 mn (osbane)

Ingrédients
– 1 kg de couscous roulé,
– 1 kg de viande de mouton,
– 1 poignée de pois chiches trempés la veille,
– 2 oignons secs,
– 3 ou 4 tomates fraiches ou 1 cuillerée à soupe de concentré,
– Quelques pommes de terre,
– 3 ou 4 navets,
– 3 ou 4 carottes,
– 3 ou 4 courgettes,
– 1 tranche de courge,
– 1/2 louche d’huile,
– 1/2 cuillerée à café de cannelle,
– 1 pincée de poivre noir,
– 1/2 cuillerée à soupe de poivre rouge,
– 1/2 cuillerée à café de Ras el hanout (mélange d’épices moulues),
– 1 piment sec, rouge (felfel driss ),
– 100 g de beurre,
– Sel.

Préparation de la Recette
1 – Roulez le couscous ( voir recette ).
2 – Si vous utilisez le couscous roulé et séché, arrosez le ou rincez le d’abord à l’eau froide, égouttez et laissez gonfler une demi heure heure environ.

La Sauce
1 – Disposez la viande coupée en morceaux dans une marmite à couscous et ajoutez un oignon coupe en morceaux, les tomates passées à la moulinette ou le concentré dilué dans un verre d’eau, l’huile, le poivre noir, le poivre rouge, la cannelle et le sel. Faites revenir à petit feu. Mouillez avec 3 litres d’eau environ.
2 – Laissez bouillir et jetez les pois chiches dans la sauce. Placez le haut du couscoussier rempli de couscous sur la marmite contenant le bouillon en ébullition. 15 à 20mn aprés échappement de la vapeur a travers les grain, retirez le couscous et versez-le dans un plateau ou une Cuvette. Séparez les grains avec une cuillère, puis arrosez-les d’un bol environ d’eau froide en les aérant en même temps et laissez s’imbiber.
3 – Lorsque le couscous aura absorbé toute l’eau, remettez sur le feu.

A mi-cuisson, de la viande
1 – Jetez dans la marmite toujours sur le feu les carottes, les navets et les pommes de terre épluchés et coupés en quartiers et le piment. Pilez le -Ras el hanout – avec un oignon coupé en morceaux et inclinez le mortier pour recueillir tout le jus.
2 – Retirez le couscous du feu quelques minutes aprés échappement de la vapeur, arrosez d’eau salée (1 bol environ) et de jus recueilli du -Ras Thanout- (le restant sera versé dans la marmite).
3 – Aérez bien le couscous, laissez s’imbiber puis remettez sur le feu.
4 – A mi-cuisson des carottes, ajoutez les courgettes et les courges coupées en morceaux et terminez la cuisson de tous les légumes (si la quantité de bouillon vous semble insuffisante, ajoutez de l’eau chaude et donnez quelques bouillons).
5 – Retirez le couscous 1/4 d’heure environ aprés échappement de la vapeur, ajoutez le beurre, arrosez de 2 louches de sauce et mélangez.
6 – Dressez le couscous en dôme dans un plat, disposez par dessus la viande et les légumes, arrosez de sauce autant que le couscous peut en absorber.

Observations et Commentaires
– Servez avec du bouillon à part, pour ceux qui l’aiment bien arrosé. – On peut remplacer la viande par du poulet.

Articles apparentés

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Manger doucement !
Manger doucement ! Sans oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie, vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion... Et il risque de vous le faire savoir, notamment par une sensation de brûlure.
Le Vinaigre

L’apreté merveilleuse du vinaigre peut transformer comme par magie des aliments ordinaires. Mélangez-le à des fruits, des légumes ou de la viande, ou utilisez-le dans les mets cuits au four. Le vinaigre est unique de par son pouvoir d’assaisonner, attendrir et conserver les aliments, tout en décourageant les bactéries et facilitant la digestion. Le vinaigre est un surprenant entrepôt de bonnes choses.

La mastication des aliments
Ne pas oublier que la digestion commence dans la bouche, où la nourriture est malaxée à travers la mastication et imprégnée de salive. Destruction des structures solides (parois des cellules végétales), réduction de la taille (facilite le passage du bol alimentaire dans le pharynx) et augmentation de la surface de contact avec les enzymes. [ Lire détail ... ]
Manger trop vite a des effets néfastes
Manger trop vite a des effets néfastes sur l’organisme. « Un estomac vide se voyant trop rempli en peu de temps se distend et comprime les organes autour, donnant lieu parfois à certains troubles fonctionnels (essoufflement, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, ballonnement abdominal, douleurs, nausées...).