Recette Pour : 6 Personnes
Temps de Préparation : 1 heure 30
Temps de Cuisson : 1 heure 45

Ingrédients
– 1 kg de couscous roulé ( voir recette ).
– Quelques morceaux de khlii, enrobés de graisse,
– 250 g de féves sèches mises à tremper la veille,
– 1 chou,
– 3 ou 4 oignons,
– 1 tomate,
– 1/2 cuillerée à café rase de poivre noir,
– Sel.

Préparation de la Recette
1 – Epluchez et coupez en morceaux les oignons et mettez les dans une marmite.
2 – Ajoutez le khlii, la tomate coupée en morceaux, le poivre noir, les féves décortiquées et le sel.
3 – Couvrez de 2 litres d’eau environ
4 – Portez à ébullition, baissez la flamme et laissez cuire.

Le couscous

1 – Mettez alors le couscous roulé dans le haut du couscoussier et placez ce dernier sur la marmite en ébullition.
2 – Laissez cuire 1/4 d’heure à partir du moment ou la vapeur commence à traverser les grains, retirez le couscous et laissez la marmite sur le feu.
3 – Aspergez le couscous d’eau (un bol environ) en défaisant en même temps les mottes et en libérant les grains les uns des autres.
4 – Laissez gonfler quelques minutes.

Entre-temps/u> …
1 – séparez les feuilles de chou.
2 – Enlevez les grosses cotes et coupez en morceaux assez gros.
3 – Jetez-les dans le bouillon.
4 – Remettez le couscous à cuire une deuxiéme fois à la vapeur, retirez, aspergez d’eau et de sel, laissez gonfler et remettez à cuire une 3em et derniére fois.

Ensuite
1 – Beurrez et poivrez légèrement le couscous et versez le dans un plat creux.
2 – Arrosez de bouillon bien chaud et disposez les morceaux de viande, le chou, les oignons et les fêves pardessus.
3 – Servez aussitôt avec du bouillon à part.

Observations et Commentaires
Le chou peut être remplacé par quelques pommes de terre épluchées et coupées en morceaux.

Articles apparentés

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Manger doucement !
Manger doucement ! Sans oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie, vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion... Et il risque de vous le faire savoir, notamment par une sensation de brûlure.
Le Vinaigre

L’apreté merveilleuse du vinaigre peut transformer comme par magie des aliments ordinaires. Mélangez-le à des fruits, des légumes ou de la viande, ou utilisez-le dans les mets cuits au four. Le vinaigre est unique de par son pouvoir d’assaisonner, attendrir et conserver les aliments, tout en décourageant les bactéries et facilitant la digestion. Le vinaigre est un surprenant entrepôt de bonnes choses.

La mastication des aliments
Ne pas oublier que la digestion commence dans la bouche, où la nourriture est malaxée à travers la mastication et imprégnée de salive. Destruction des structures solides (parois des cellules végétales), réduction de la taille (facilite le passage du bol alimentaire dans le pharynx) et augmentation de la surface de contact avec les enzymes. [ Lire détail ... ]
Manger trop vite a des effets néfastes
Manger trop vite a des effets néfastes sur l’organisme. « Un estomac vide se voyant trop rempli en peu de temps se distend et comprime les organes autour, donnant lieu parfois à certains troubles fonctionnels (essoufflement, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, ballonnement abdominal, douleurs, nausées...).