Recette Pour : – Personnes
Temps de Préparation : 2 heures
Temps de Cuisson : 2 h à 2 heure 30

Ingrédients
– Tripes de mouton avec les poumons et les boyaux,
– Graisse du gras double,
– 1/2 litre d’huile,
– 2 têtes d’ail
– 1 cuillerée à soupe rase de carvi (kerwiya ),
– 1 cuillerée à café de grains de coriandre pilés (qasbour ),
– 1 cuillerée à soupe de poivre rouge,
– 1 bonne poignée de sel.

Préparation de la Recette
Nettoyez les tripes sans les découper :
1 – Lavez la graisse, salez et mettez à sécher au soleil sur un fil d’étendage.
2 – Préparez la derssa chermoula (marinade).
3 – Pilez l’ail avec tous les condiments.
4 – Diluez avec 1 cuillerée à soupe d’eau.
5 – Mettez les tripes dans une petite cuvette.
6 – Versez dessus la derssa et salez convenablement.
7 – Pétrissez bien le tout.
8 – Laissez macérer toute une nuit dans un endroit frais.
9 – Le lendemain, égouttez.
10 – Faites sécher au soleil sur un fil d’étendage pendant 4 à 5 jours.
11 – Rentrez les chaque soir pour les préserver de l’humidité.
12 – Ressortez-les le matin et ceci pendant 4 à 5 jours jusqu’à ce que les tripes soient bien sèches.

Disposez les tripes dans la cuvette :
1 – Arrosez d’eau afin de les ramollir.
2 – Coupez la Panse en forme de poches et le reste en petits morceaux (ces derniers serviront de farce).
3 – Cousez à moitié ces poches en laissant une ouverture.
4 – Remplissez-les de farce.
5 – Terminez de coudre l’ouverture.

Ensuite
1 – Pilez ou hachez la graisse. Formez en 2 boules. Disposez les poches farcies dans une marmite en fonte ou en terre ou dans une cocotte. Mouillez avec 1 litre d’eau. Ajoutez les boules de graisse.
2 – Faites cuire sur feu moyen.
3 – A mi-cuisson, ajoutez l’huile et laissez cuire encore jusqu’à évaporation de toute l’eau.
4 – Les poches ne doivent baigner que dans le gras. Retirez les poches et disposez les dans un bocal. Couvrez de gras et laissez refroidir ainsi.
5 – Le lendemain fermez hermétiquement le bocal.

Observations et Commentaires
Les osbanes servent à la préparation de nombreux plats et notamment du couscous aux légumes.

Articles apparentés

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Manger doucement !
Manger doucement ! Sans oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie, vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion... Et il risque de vous le faire savoir, notamment par une sensation de brûlure.
Le Vinaigre

L’apreté merveilleuse du vinaigre peut transformer comme par magie des aliments ordinaires. Mélangez-le à des fruits, des légumes ou de la viande, ou utilisez-le dans les mets cuits au four. Le vinaigre est unique de par son pouvoir d’assaisonner, attendrir et conserver les aliments, tout en décourageant les bactéries et facilitant la digestion. Le vinaigre est un surprenant entrepôt de bonnes choses.

La mastication des aliments
Ne pas oublier que la digestion commence dans la bouche, où la nourriture est malaxée à travers la mastication et imprégnée de salive. Destruction des structures solides (parois des cellules végétales), réduction de la taille (facilite le passage du bol alimentaire dans le pharynx) et augmentation de la surface de contact avec les enzymes. [ Lire détail ... ]
Manger trop vite a des effets néfastes
Manger trop vite a des effets néfastes sur l’organisme. « Un estomac vide se voyant trop rempli en peu de temps se distend et comprime les organes autour, donnant lieu parfois à certains troubles fonctionnels (essoufflement, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, ballonnement abdominal, douleurs, nausées...).