Recette Pour : 5 Personnes
Temps de Préparation : 45 minutes
Temps de Cuisson : 30 minutes

Ingrédients
– 1 kg de farine,
– 1 noix de levure de biére,
– 1 cuillerée à café de sel,
– Eau tiède.

Préparation de la Recette
1 – Tamisez la farine dans un grand plat (gas’aa). Faites un puits au milieu. Mettez-y la levure et le sel et diluez les avec un peu d’eau tiède. Incorporez la farine à ce mélange.

2 – Mélangez le tout du bout des doigts en arrosant petit à petit d’eau tiède jusqu’à obtention d’une pâte consistante et dure.

3 – Pétrissez énergiquement et longuement la pâte pour la ramollir. Si elle est un peu dure, arrosez le plat d’un peu d’eau tiède, posez la pâte dessus et écrasez-la fortement avec les poings.

4 – Pliez la pâte en 2, écrasez-la encore et recommencez à pétrir jusqu’à ce qu’elle se ramollisse un peu mais reste cependant ferme.

5 – Ramassez toute la pâte dans un coin du plat. Coupez-la en 2 ou 3 boules. Posez une boule au centre du plat. Roulez la avec la paume de la main en effectuant des cercles toujours dans le meme sens, jusqu’à ce qu’elle prenne la forme d’un cone. Aplatissez ce cone avec la paume de la main pour former un rond de 2 cm environ d’épaisseur.

6 – Recommencez les mêmes opérations pour les autres boules. Disposez au fur et à mesure sur un linge propre, lui même posé sur une couverture ou une peau de mouton. Recouvrez le tout d’un autre linge, propre et enfin d’une autre couverture.

7 – Laissez lever 1 heure et demie à 2 heures environ. Pour constater que le pain est levé, enfoncez le doigt légèrement dans la pâte et retirez-le immédiatement ; cette derniére doit revenir aussitot à sa premiére forme.

8 – Faites cuire au four modéré (de boulangerie de préférence).

Observations et Commentaires
Vous pouvez ajouter dans la pâte quelques grains d’anis noir (sanoudj ).

Articles apparentés

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Manger doucement !
Manger doucement ! Sans oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie, vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion... Et il risque de vous le faire savoir, notamment par une sensation de brûlure.
Le Vinaigre

L’apreté merveilleuse du vinaigre peut transformer comme par magie des aliments ordinaires. Mélangez-le à des fruits, des légumes ou de la viande, ou utilisez-le dans les mets cuits au four. Le vinaigre est unique de par son pouvoir d’assaisonner, attendrir et conserver les aliments, tout en décourageant les bactéries et facilitant la digestion. Le vinaigre est un surprenant entrepôt de bonnes choses.

La mastication des aliments
Ne pas oublier que la digestion commence dans la bouche, où la nourriture est malaxée à travers la mastication et imprégnée de salive. Destruction des structures solides (parois des cellules végétales), réduction de la taille (facilite le passage du bol alimentaire dans le pharynx) et augmentation de la surface de contact avec les enzymes. [ Lire détail ... ]
Manger trop vite a des effets néfastes
Manger trop vite a des effets néfastes sur l’organisme. « Un estomac vide se voyant trop rempli en peu de temps se distend et comprime les organes autour, donnant lieu parfois à certains troubles fonctionnels (essoufflement, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, ballonnement abdominal, douleurs, nausées...).