tadjine-kesra/" action="like" colorscheme="light" layout="button_count" share="true">

Recette Pour : 4 Personnes
Temps de Préparation : 1h20 à 1h40
Temps de Cuisson : 1 cuisson pour 4 galettes

Ingrédients
– 1 kg de semoule moyenne ou fine,
– 4 à 5 cuillères à soupe d’huile ou 50 g de beurre ou de margarine ramolli(e),
– 1 pincée de sel,
– eau.

Préparation de la Recette
Ustensiles :
– Une tabouna (gaziniére basse à 2 ou 3 tours de feu), à défaut, on fera cuire Ia galette sur le plus grand feu de Ia cuisiniére à gaz.
– Un tadjine ou une tole ou encore une crépiére.

Préparation :
1 – Mélangez la semoule, l’huile et le sel. Ajoutez petit à petit un verre d’eau environ pour former une pâte ferme.

2 – Pétrissez jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse. Divisez la pâte en 4 et formez des boules. Abaissez chaque boule au rouleau à patisserie sur une épaisseur de 0,5 cm environ. Piquez la surface à l’aide d’une fourchette.

3 – Faites cuire la galette sur le tadjine, la tole ou la crépiére (posée sur la tabouna) sans cesser de la tourner et de la déplacer pour une cuisson homogène.

4 – Retounez-la quand elle est bien dorée puis recommencez l’opération sur l’autre face.

Variante :
1 – Ajoutez aux ingrédients 1 cuillère à café de levure de boulanger.
2 – Délayez la levure dans un peu d’eau tiède, ajoutez au mélange des ingrédients et procédez comme précédemment.

Observations et Commentaires
– Cette galette peut etre dégustée aussi bien chaude que froide, seule ou tartinée de beurre, de confiture ou de miel.
– Elle peut également accompagner le café au lait, le lait naturel, le lait fermenté (leben) ou le lait caillé.
– Pour mieux conserver ces galettes, mettez les dans le congélateur.

Articles apparentés

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Manger doucement !
Manger doucement ! Sans oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie, vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion... Et il risque de vous le faire savoir, notamment par une sensation de brûlure.
Le Vinaigre

L’apreté merveilleuse du vinaigre peut transformer comme par magie des aliments ordinaires. Mélangez-le à des fruits, des légumes ou de la viande, ou utilisez-le dans les mets cuits au four. Le vinaigre est unique de par son pouvoir d’assaisonner, attendrir et conserver les aliments, tout en décourageant les bactéries et facilitant la digestion. Le vinaigre est un surprenant entrepôt de bonnes choses.

La mastication des aliments
Ne pas oublier que la digestion commence dans la bouche, où la nourriture est malaxée à travers la mastication et imprégnée de salive. Destruction des structures solides (parois des cellules végétales), réduction de la taille (facilite le passage du bol alimentaire dans le pharynx) et augmentation de la surface de contact avec les enzymes. [ Lire détail ... ]
Manger trop vite a des effets néfastes
Manger trop vite a des effets néfastes sur l’organisme. « Un estomac vide se voyant trop rempli en peu de temps se distend et comprime les organes autour, donnant lieu parfois à certains troubles fonctionnels (essoufflement, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, ballonnement abdominal, douleurs, nausées...).